• Lexique - 1ère partie - Chapitre 1

    Lexique – Première partie / chapitre 1 (L’expérience romaine)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    RERUM<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Abandon noxal : institution de l’ancien droit romain qui prévoit qu’en cas de non paiement de la composition par un paterfamilias pour l’alieni iuris pénalement responsable, ce dernier peut être abandonné à la victime (sa famille) pour que s’exerce la vengeance<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Alieni iuris : celui qui se trouve dans la puissance (manus, patria potestas) d’un paterfamilias (condition qui engendre certaines incapacités juridiques)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ambitus : fraude électorale (République) / manœuvres dolosives visant à obtenir indûment une dignité, prevarications (Empire)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Arbitrium iudicis : pouvoir du juge d’arbitrer les peines (système en vigueur sous le Principat) / « Celui qui a connaissance d’un crime par la voie extraordinaire [peut] prononcer la sentence qu’il veut, plus lourde ou plus légère, à condition toutefois que dans l’un ou l’autre sens il ne dépasse pas la mesure » (Ulpien)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    As : unité monétaire romaine<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Calumnia : droit procédural – période républicaine – compétence des jurys / accusation calomnieuse (invention de charges par l’accusateur qui encourt la rétorsion de la peine)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Casu : cas fortuit (fin République – début Empire)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Cognitio extra ordinem : procédure inquisitoire en vigueur devant les juridictions impériales pour réprimer tous les délits publics (délits « extraordinaires » incriminés par les constitutions impériales et délits « ordinaires » incriminés par les lois républicaines)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Comitiale (procédure) : procédure criminelle des premiers siècles de la République (devant un magistrat – consul – et le peuple assemblé – comices)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Crimen maiestatis : crime de majesté (acception variable et floue du contenu dans le temps : ex/atteinte à l’empereur personne physique et principe d’autorité)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Crucifiement : supplice de la croix<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Culleus : peine du sac<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Culpa : négligence qui implique l’intention de commettre un acte donné sans en avoir voulu toutes les conséquences nuisibles<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Damnatio ad bestias : condamnation aux bêtes dans le cirque<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Délit privé : acte qui lèse les intérêts privés / compétence des juridictions civiles suivant les règles de la procédure civile / donne lieu à une réparation civile / relève de l’ordre des procès privés (ordo iudiciorum privatorum) – ex/ vol, violences<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Délit public : acte qui lèse les intérêts collectifs (ordre public) / compétence des juridictions criminelles suivant les règles de la procédure criminelle / donne lieu à une sanction pénale – ex/ crime contre l’Etat, homicide<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Diocèse : regroupement de provinces (sous l’autorité du vicaire)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Dolus : une des formes de l’intention criminelle / volonté mauvaise, désir de nuire (fin République – début Empire)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Dominat : Bas-Empire (284-476 PC)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Exitus : résultat matériel de l’infraction (rescrit d’Hadrien)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Extra ordinem : extension du champ de la répression pénale au-delà de l’ordo iudiciorum publicorum / intègre les « nouvelles » incriminations prévues par les constitutions impériales et certains délits privés passés dans la sphère des délits publics<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Fortuna : hasard (fin République – début Empire)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Fraus : une des formes de l’intention criminelle / action maligne concrète (fin République – début Empire)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Furtum : délit privé qui couvre différents types de vols / les vols aggravés intègreront la sphère des délits publics<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Gens : regroupement familial, cellule sociale de base placée sous l’autorité du pater<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Homicidium : homicide (délit public)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Honestiores : distinction sociale et juridique apparue sous le Principat / désigne la classe supérieure des citoyens romains<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Humiliores : distinction sociale et juridique apparue sous le Principat / désigne la classe inférieure des citoyens romains<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Impetu : degré intermédiaire entre l’intention pure (voluntas) et le cas fortuit (casu) – Ce que l’on fait sans réflexion, sans préméditation, sous le coup de l’ivresse ou de la colère.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Injuria : délit privé qui couvre différents types de violences (atteinte à l’intégrité physique, injures verbales, écrits diffamatoires, outrage à la pudeur) / les violences les plus graves intègreront la sphère des délits publics<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Jury (quaestio perpetua): juridiction criminelle de la République disposant d’une compétence spéciale définie par la loi qui l’institue / présidée par un magistrat (préteur) et composée d’une cinquantaine de citoyens tirés au sort le jour de l’audience (iudices) / apparue en 149 AC avec la lex de pecuniis repetundis<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Loi des XII Tables : monument de l’ancien droit romain, milieu Ve siècle AC<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Membrum ruptum : amputation d’un membre et, par extension, toute forme de lésion définitive (on applique la peine du talion) <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ordo iudiciorum privatorum : ordre des procès privés / champ traditionnel du droit civil (délits privés relevant de la compétence des juridictions civiles)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ordo iudiciorum publicorum : ordre des procès publics / champ traditionnel du droit criminel (délits publics relevant de la compétence des jurys)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Os fractum : fracture d’un os (cité en exemple de composition pécuniaire : 300 as pour un homme libre / 150 as pour un esclave)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Parricidium : parricide (délit public)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Paterfamilias : chef de la cellule familiale (au sens large) / il dispose d’une triple autorité (potestas ou dominium sur les esclaves – patronat sur les affranchis – manus ou patria potestas sur les membres de sa famille, en particulier sur l’alieni iuris)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Péculat : vol d’une chose appartenant à l’Etat<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Pérégrin : étranger à la cité, qui n’a pas la qualité de citoyen romain<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Praevaricatio : droit procédural – période républicaine – compétence des jurys / détournement de procédure (l’accusateur dissimule de vraies charges pour protéger l’auteur du délit, il encourt la rétorsion de la peine)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Préfecture du prétoire : regroupement de diocèses (sous l’autorité du préfet du prétoire)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Principat : Haut-Empire (27 AC – 284 PC)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Province : circonscription administrative de base (sous l’autorité du gouverneur)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Quisquis (loi) : nom donné à une constitution impériale promulguée en 397, qui étend la répression du crimen maiestatis (confiscation totale des biens) aux enfants du coupable<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    République (509 AC – 27 AC)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Sciens : une des formes de l’intention criminelle / conscience du méfait accompli (fin République – début Empire)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Supplicia : supplices (châtiments corporels à caractère spectaculaire / finalité dissuasive)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Tergiversatio : droit procédural – période républicaine – compétence des jurys / désistement de l’accusateur avant le prononcé du jugement (puni d’amende)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Voluntas : intention criminelle (rescrit d’Hadrien)<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    NOMINUM<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Auguste : neveu et fils adoptif de César, fonde l’Empire en 27 AC<o:p></o:p>

    Caracalla (édit de) : 212, accorde la citoyenneté romaine à tous les hommes libres de l’Empire<o:p></o:p>

    Constantin (306-337)<o:p></o:p>

    Dioclétien (284-305)<o:p></o:p>

    Gaius (2e s PC)<o:p></o:p>

    Hadrien (2e s PC)<o:p></o:p>

    Justinien (527 –565 PC)<o:p></o:p>

    Pompée (est à l’origine de la lex pompeia de parricidiis en 52 AC)<o:p></o:p>

    Sylla (règne de 82 à 79 AC)<o:p></o:p>

    Ulpien (3e s PC)

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :