• Charte de la prévôté de Pierrefonds - 1309


     


    Oudard Gudin, garde de la prévôté de Pierrefonds (Oise), notifie un accord passé entre Charles, Comte de Valois et frère de Philippe le Bel, et la communauté villageoise de d’Haramont, septembre 1309.

    Initiale A, figure d’homme encapuchonné.<o:p></o:p>

    Paris, Arch. Nat., J 163 A, n° 35.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Les autorité locales du comté de Valois – gardes de prévôté par exemple –  n’ont pas été avares d’images comme le montre cet acte. Leurs scribes allient l’art du trait géométrique et du remplissage des armatures des lettrines à celui du portrait caricatural. Emergeant d’une lettre A très soignée, le visage d’un homme portant son capuchon et la main levée est-il là pour symboliser les paysans de la communauté avec laquelle le comte vient de passer un accord ? Le scribe de la prévôté de Pierrefonds qui a rédigé la charte a-t-il reçu des consignes strictes, ou a-t-il suivi la mode décorative dans laquelle il baigne jour après jour ?

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :